Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03 avril 2017

Troublions locaux

Troublions, trublions; paronymes.

  • Voici ce que ma pote m’a écrit dans son emportement poli : « Plusieurs traits de ces tentations dangereuses me font penser à nos pense-petits québécois et troublions locaux [...] »
    (Josée Blanchette, dans Le Devoir du 31 mars 2017.)

Un fauteur de troubles n'est pas un troublion, mais un trublion. Je ne sais pas si la faute est attribuable à la chroniqueuse ou à son amie; quoi qu'il en soit, il faudrait lire :

Plusieurs traits de ces tentations dangereuses me font penser à nos pense-petits québécois et trublions* locaux [...]

Merci à Sylvain Auclair pour le signalement.

Line Gingras
Québec

* Le 10 avril à 18 h 50, je vois que la correction a été apportée.

« Après lui, le déluge » : http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/495...

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.