31 mai 2012

Solution à coût nulle

  • [...] l'offre des étudiants consistait en une « solution à coût nulle » [...]
    (Antoine Robitaille dans le site du Devoir, le 31 mai 2012 à 14 h 9; texte mis à jour à 16 h 29 et à 19 h 25.)

Ce n'est sans doute pas la solution qui est nulle, du point de vue des étudiants du moins, mais le coût :

[...] l'offre des étudiants consistait en une « solution à coût nul » [...]

Line Gingras
Québec

« Négociations entre Québec et les étudiants : "Ça passe ou ça casse" » (cette version ne se trouve plus telle quelle dans le site Web)

« Négociations entre Québec et les étudiants : c'est l'impasse » : http://www.ledevoir.com/societe/education/351342/negociat...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.