19 mars 2012

Enlever d'enfants, terroriser d'enfants?

  • Pour l'organisation de défense des droits de la personne Human Rights Watch, la LRA [Armée de résistance du Seigneur] constitue l'« un des groupes armés parmi les plus impitoyables » de la planète, étant « capable de regarnir ses rangs seulement en enlevant, en terrorisant et en lavant le cerveau d'enfants pour les obliger à combattre ».
    (Marco Bélair-Cirino, dans Le Devoir du 17 mars 2012.)

Enfants ne peut pas être à la fois complément du nom cerveau et complément d'objet direct des verbes enlever et terroriser. On peut laver le cerveau d'enfants, mais on enlève des enfants, on terrorise des enfants. Je conseillerais d'écrire :

[...] capable de regarnir ses rangs seulement en enlevant des enfants, en les terrorisant et en leur lavant le cerveau pour les obliger à combattre.

Line Gingras
Québec

« À la traque virtuelle de Kony » : http://www.ledevoir.com/international/actualites-internat...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.