Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28 janvier 2016

Promulguer des soins

Promulguer des soins, prodiguer des soins; promulguer ou prodiguer; paronymes.

  • « Nous prions la Croix-Rouge ou Médecins sans frontières, ou tout autre organisme humanitaire international, de tenter d’intervenir afin de lui promulguer des soins de toute urgence. Il est au plus mal », indique la Fondation Raïf Badawi pour la liberté, dans un communiqué.
    (Philippe Orfali, dans Le Devoir du 27 janvier 2016.)

On promulgue une loi, mais on prodigue des soins. Il faudrait lire dans le communiqué :

Nous prions la Croix-Rouge ou Médecins sans frontières, ou tout autre organisme humanitaire international, de tenter d’intervenir afin de lui prodiguer des soins de toute urgence.

Line Gingras
Québec

« Raïf Badawi aurait entamé une grève de la faim » : http://www.ledevoir.com/international/actualites-internat...

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

25 janvier 2016

Dans sa forme et sa structure

  • [...] la tour n’a, elle, jamais réussi à offrir un environnement de vie ou de travail à la hauteur d’une Cité, de devenir le point de départ d’un quartier neuf.
    (Fabien Deglise, dans Le Devoir du 25 janvier 2016.)

Un environnement de devenir...? À la hauteur de devenir...? Je crois comprendre plutôt que la tour n'a jamais réussi à devenir le point de départ... :

[...] la tour n’a, elle, jamais réussi à offrir un environnement de vie ou de travail à la hauteur d’une Cité, à* devenir le point de départ d’un quartier neuf.

* * * * *

  • Une valeur qui réside d’ailleurs un peu dans sa forme et sa structure, mais surtout dans ce qu’ils ont fini par raconter sur l’héritage, la politique rancunière pratiquée dans le noir, l’indolence, les sacrifices inutiles, l’arrogance, la vanité et qui mérite du coup de rester bien affichée dans la ville, pour ne pas être oublié.

Deux observations :

  1. Il me semble que l'on a voulu parler d'une valeur qui mérite de rester bien affichée, pour ne pas être oubliée.
  2. Sa forme et sa structure doivent être représentées par un pronom féminin.

Il fallait écrire :

Une valeur qui réside d’ailleurs un peu dans sa forme et sa structure, mais surtout dans ce qu’elles* ont fini par raconter sur l’héritage, la politique rancunière pratiquée dans le noir, l’indolence, les sacrifices inutiles, l’arrogance, la vanité, et qui mérite du coup de rester bien affichée dans la ville, pour ne pas être oubliée.

Line Gingras
Québec

* Le 27 janvier à 19 h 35, je vois que la correction a été apportée.

« La tour et la honte » : http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/461...

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

23 janvier 2016

Des pays qu'ils ont fui

  • Ce serait envoyer des citoyens canadiens au bûcher, dans des pays qu'ils ont fui ou qu'ils ne connaissent pas.
    (Lysiane Gagnon, dans La Presse du 11 octobre 2015.)

Ils ont fui quoi? des pays. Le participe passé employé avec l'auxiliaire avoir doit s'accorder avec le complément d'objet direct, celui-ci étant placé devant le verbe :

Ce serait envoyer des citoyens canadiens au bûcher, dans des pays qu'ils ont fuis ou qu'ils ne connaissent pas.

Line Gingras
Québec

« De l'âge d'or à la Grande Noirceur? » : http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/lysiane-gagnon/2...

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

21 janvier 2016

Le français Urbain Le Verrier

Nom de peuple et majuscule; orthographe.

  • Les calculs réalisés à l’époque par le français Urbain Le Verrier avaient permis à des astronomes de l’Observatoire de Berlin de découvrir Neptune, là où il l’avait prédit.
    (Isabelle Paré, dans Le Devoir du 21 janvier 2016.)

Les noms de peuples prennent la majuscule :

On dit que le Français est râleur. (Petit Robert.)

Il fallait écrire :

Les calculs réalisés à l’époque par le Français Urbain Le Verrier avaient permis à des astronomes de l’Observatoire de Berlin de découvrir Neptune, là où il l’avait prédit.

Line Gingras
Québec

« Des chercheurs prétendent avoir détecté une 9e planète » : http://www.ledevoir.com/societe/science-et-technologie/46...

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

20 janvier 2016

Le choix de la journée

  • Le choix de la journée du 30 septembre est loin d’être anodine [...]
    (Philippe Orfali, dans Le Devoir du 9 septembre 2015.)

Ce qui est ou n'est pas anodin, ce n'est pas la journée, mais le choix de la journée :

Le choix de la journée du 30 septembre est loin d’être anodin [...]

* * * * *

  • [...] a ajouté M. Blais, qui prenait part mardi à une activité de la Fondation pour l’alphabétisation, à l’occasion de la journée internationale dévouée à cette cause.

Je lis l'observation suivante dans le Multidictionnaire : « L'adjectif dévoué ne s'emploie qu'en parlant d'une personne; pour une chose, on emploiera plutôt voué ou consacré. » On aurait pu écrire :

[...] à l'occasion de la journée internationale consacrée à cette cause.

[...] à l'occasion de la journée internationale dédiée à cette cause.

* * * * *

  • Il a indiqué ne pas croire que les pourparlers avec les syndicats soient plus ardus que les précédentes, contrairement à ce que ceux-ci affirment, et ce, même si elles ont été entamées il y a déjà 10 mois.

Pourparlers est un nom masculin :

Il a indiqué ne pas croire que les pourparlers avec les syndicats soient plus ardus que les précédents, contrairement à ce que ceux-ci affirment, et ce, même s'ils ont été entamés il y a déjà 10 mois.

Sans doute le journaliste avait-il utilisé, dans un premier temps, négociations ou discussions.

Line Gingras
Québec

« 34 000 profs optent pour la grève » : http://www.ledevoir.com/societe/education/449615/compress...

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

18 janvier 2016

Fut-elle ou fût-elle?

  • Où et quand la censure — fut-elle celle des antiracistes — a-t-elle jamais été une solution?
    (Christian Rioux, dans Le Devoir du 15 janvier 2016.)

Nous n'avons pas affaire ici au passé simple de l'indicatif, mais à l'imparfait du subjonctif :

La routine si puissante en France, où toute nouveauté, fût-elle [= même si elle est] excellente et parfaitement pratique, est sûre d'être mal accueillie. (Gautier dans le Petit Robert, à l'article « routine ».)

Il fallait écrire :

Où et quand la censure — fût-elle celle des antiracistes — a-t-elle jamais été une solution?

Line Gingras
Québec

« La censure en "temps réel" » : http://www.ledevoir.com/international/actualites-internat...

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

17 janvier 2016

Elles

  • Elles ont commencé à changer il y a longtemps, quand elles ont eu enfin accès à l’éducation et qu’on a cessé de leur dire que leur monde allait être limité par les murs d’une maison où elle aurait pour responsabilité de rendre un homme heureux et d’élever des enfants.
    (Lise Payette, dans Le Devoir du 15 janvier 2016.)

On semble avoir pratiqué la relecture rapide :

Elles ont commencé à changer il y a longtemps, quand elles ont eu enfin accès à l’éducation et qu’on a cessé de leur dire que leur monde allait être limité par les murs d’une maison où elles auraient pour responsabilité de rendre un homme heureux et d’élever des enfants.

  • Quelle surprise pour elles quand on leur a finalement expliqué que le monde était bien plus grand que ça et qu’éventuellement elle pouvait envisager de sortir [...]

Quelle surprise pour elles quand on leur a finalement expliqué que le monde était bien plus grand que ça et qu’éventuellement elles pouvaient envisager de sortir [...]

Line Gingras
Québec

« 2016, une autre année de grogne » : http://www.ledevoir.com/politique/quebec/460252/2016-une-...http://www.ledevoir.com/politique/quebec/460252/2016-une-...

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

15 janvier 2016

Trop intelligent

  • Trop intelligent pour savoir qu'il n'était pas immortel, j'imagine que René Angélil s'accrochait malgré tout à un espoir fou [...]
    (Nathalie Petrowski, dans La Presse du 15 janvier 2016.)

René Angélil était trop intelligent pour ne pas savoir qu'il n'était pas immortel.

Line Gingras
Québec

« Des défaites, mais jamais de défaitisme » : http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/nathalie-petrows...

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

11 janvier 2016

Appuyer ou s'opposer à un parti politique

  • Cette loi stipule qu’il est illégal pour un tel organisme d’appuyer ou de s’opposer directement ou indirectement à un parti politique.
    (La Presse canadienne, dans Le Devoir du 21 septembre 2015.)

Deux verbes coordonnés ayant un même complément devraient aussi avoir la même construction. Or, si l'on s'oppose à quelque chose ou à quelqu'un, on appuie quelque chose ou quelqu'un. Le journaliste aurait pu écrire :

Cette loi stipule qu’il est illégal pour un tel organisme d’appuyer un parti politique ou de s’y opposer directement ou indirectement à un parti politique.

J'ai déjà abordé la question ici.

Line Gingras
Québec

« Le Parti vert se tourne vers l’ARC pour obtenir son invitation » : http://www.ledevoir.com/politique/canada/450620/debat-de-...

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

08 janvier 2016

Sur les lignes arrières

Arrière, adjectif variable ou invariable; les lignes arrières ou les lignes arrière; orthographe.

  • Plus question de rester [...] sur les lignes arrières à faire de l’humanitaire.
    (Bernard Descôteaux, dans Le Devoir du 30 septembre 2015.)

D'après le résultat de mes recherches, arrière est invariable lorsqu'il est employé comme adjectif :

Les pneus arrière sont usés. (Multidictionnaire.)

Les roues arrière. Ses pattes arrière. (Hanse-Blampain.)

Les sièges arrière. (Petit Robert.)

Les feux arrière d'une automobile. (Grand Robert. Les auteurs notent cependant : « On trouve l'accord roues arrières chez Duhamel. »)

Places, roues, sièges arrière. (Trésor de la langue française informatisé.)

Il fallait écrire :

Plus question de rester [...] sur les lignes arrière à faire de l’humanitaire.

Line Gingras
Québec

« L'échec de Harper » : http://www.ledevoir.com/politique/canada/451304/politique...

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

07 janvier 2016

Seuls 55

  • Le nombre de demandes présentées chaque année a chuté de moitié entre 2010-2011 et cette année, passant de 141 en 2010 à 62 aujourd’hui. Seuls 55 ont finalement obtenu le feu vert cette année.
    (Philippe Orfali, dans Le Devoir du 5 janvier 2016.)

Le nom demandes est sous-entendu après 55 :

Le nombre de demandes présentées chaque année a chuté de moitié entre
2010-2011 et cette année, passant de 141 en 2010 à 62 aujourd’hui. Seules 55 ont finalement obtenu le feu vert cette année.

Line Gingras
Québec

« Les "écoles passerelles" n’ont pas la cote » : http://www.ledevoir.com/societe/education/459351/acces-a-...

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

03 janvier 2016

Il a milité pour avoir appelé...

  • Raif Badawi est ce Saoudien qui a milité pour une glasnost à la saoudienne, pour avoir appelé à un peu de liberté dans cette théocratie islamiste à la rigueur stalinienne.
    (Patrick Lagacé, dans La Presse du 31 décembre 2015.)

Il a milité pour avoir appelé...? On milite pour une glasnost, pour l'indépendance, pour la justice, pour la liberté, pour la libération d'un prisonnier, pour que lumière soit faite (et non pour avoir fait la lumière). Je suggérerais :

Raif Badawi est ce Saoudien qui a milité pour une glasnost à la saoudienne, qui a appelé à un peu de liberté dans cette théocratie islamiste à la rigueur stalinienne.

Raif Badawi est ce Saoudien qui a milité pour une glasnost à la saoudienne, pour avoir appelé à un peu de liberté dans cette théocratie islamiste à la rigueur stalinienne.

Line Gingras
Québec

« Raif Badawi et nous » : http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/patrick-lagace/2...

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

02 janvier 2016

Place du complément déterminatif

  • [...] elle cherchait à parrainer des membres de sa famille (l’oncle et la tante — et leurs cinq enfants — d’Aylan ont finalement été accueillis comme réfugiés dimanche dernier).
    (Guillaume Bourgault-Côté et Marco Fortier, dans Le Devoir du 31 décembre 2015.)

Le passage entre parenthèses se lirait mieux si le complément déterminatif, Aylan, était rapproché des noms auxquels il se rattache :

[...] elle cherchait à parrainer des membres de sa famille (l’oncle et la tante d'Aylan — et leurs cinq enfants — ont finalement été accueillis comme réfugiés dimanche dernier).

Line Gingras
Québec

« L'année de tous les défis » : http://www.ledevoir.com/politique/canada/459172/bilan-pol...

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

31 décembre 2015

Il les avait qualifié de « nécessaires »

  • Le ministre n’en est pas à sa première bourde. Le Journal de Québec s’amusait même à recenser ses « quatre pires » mercredi, dont les forages de TransCanada, qu’il avait qualifié de « nécessaires » pendant des mois avant de reculer.
    (Antoine Robitaille, dans Le Devoir du 8 octobre 2015.)

Le participe passé employé avec l'auxiliaire avoir s'accorde avec le complément d'objet direct, si celui-ci précède le verbe. Il avait qualifié quoi? les forages :

[...] dont les forages de TransCanada, qu’il avait qualifiés de « nécessaires » pendant des mois avant de reculer.

Line Gingras
Québec

« Contamination multiple » : http://www.ledevoir.com/politique/montreal/452017/deverse...

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

29 décembre 2015

Il parcoure une édition

Il parcoure, il parcourt; conjugaison du verbe parcourir; grammaire française; orthographe.

  • Sur cette photo non datée, Adolf Hitler parcoure* une édition parchemin de « Mein Kampf », bible de l’antisémitisme et du nazisme.
    (Légende de la photo accompagnant un article de Christian Rioux, dans Le Devoir du 29 décembre 2015.)

Au présent du subjonctif, on écrit que je parcoure, que tu parcoures, qu'il parcoure; au présent de l'indicatif, toutefois, on écrit je parcours, tu parcours, il parcourt :

Sur cette photo non datée, Adolf Hitler parcourt une édition parchemin de Mein Kampf, bible de l’antisémitisme et du nazisme.

Line Gingras
Québec

* Le 5 janvier 2016 à 15 h 40, je vois que la faute a été corrigée.

« Faut-il rééditer "Mein Kampf"? » : http://www.ledevoir.com/international/europe/458966/faut-...

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

28 décembre 2015

Le successeur aux conservateurs

Successeur à, successeur de.

  • Présenté comme le successeur probable aux conservateurs dans les sondages d’avant-campagne, le NPD de Thomas Mulcair [...]
    (Fabien Deglise, dans Le Devoir du 28 décembre 2015.)

On succède à quelqu'un, mais on est le successeur de quelqu'un :

Madame X est le successeur du ministre Y. (Hanse et Blampain.)

Elle est le successeur de son père. (Multidictionnaire.)

[Il passait] pour un grand naturaliste, pour le successeur de Buffon. (Balzac, dans le Petit Robert.)

[...] je ne vois alors dans vos amants que les successeurs d'Alexandre [...] (Laclos, dans le Grand Robert.)

L'Internationale ouvrière socialiste fondée à Hambourg en 1923 (qui se considérait elle-même comme l'organisme successeur de la IIInternationale instituée à Paris en 1889). (Meynaud, dans le Trésor de la langue française informatisé.)

Le NPD n'a pas été présenté aux conservateurs comme le successeur probable d'on ne sait qui; il a été présenté dans les sondages comme le successeur probable des conservateurs. Il fallait écrire :

Présenté comme le successeur probable des conservateurs dans les sondages d’avant-campagne, le NPD de Thomas Mulcair [...]

Line Gingras
Québec

« Le temps qu’il a fait en 2015 » : http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/458...

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

27 décembre 2015

Un cinquième

  • Un cinquième de ceux qui ne votent pas affirme qu’il ne sait pas où voter. Leurs noms sont absents de la liste électorale.
    (Jean-François Nadeau, dans Le Devoir du 20 octobre 2015.)

Le cinquième en question forme un groupe, mais ce groupe est composé d'individus, dont les noms sont absents – au pluriel – de la liste électorale; il me semblerait donc logique de s'en tenir au pluriel :

Un cinquième de ceux qui ne votent pas affirment qu’ils ne savent pas où voter. Leurs noms sont absents de la liste électorale.

Line Gingras
Québec

« Coup de poing » : http://www.ledevoir.com/politique/canada/453022/coup-de-p...

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

23 décembre 2015

Une question de principe

  • En cela, ils tranchent avec les autres nord-américains chez qui l’idée de tolérance a hissé la liberté religieuse au rang de principe pour ainsi dire sacrée.
    (Antoine Robitaille, dans Le Devoir du 18 décembre 2015.)
  1. Nord-Américain, employé comme nom, prend deux majuscules.
  2. La liberté religieuse est vue comme un principe sacré.

Il fallait écrire :

En cela, ils tranchent avec les autres Nord-Américains, chez qui l’idée de tolérance a hissé la liberté religieuse au rang de principe pour ainsi dire sacré.

Line Gingras
Québec

« Injuste Justin » : http://www.ledevoir.com/politique/canada/458311/parallele...

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

22 décembre 2015

Liberté de penser et d'expression

  • La liberté de penser et d’expression qui caractérise ce journal est inimaginable [...]
    (Guylaine Massoutre, dans Le Devoir du 19 décembre 2015.)

En théorie, les deux compléments de liberté pourraient être des verbes :

La liberté de penser et d’exprimer qui caractérise ce journal est inimaginable [...]

Je m'attendrais davantage à lire, cependant :

La liberté de pensée et d’expression qui caractérise ce journal est inimaginable [...]

Line Gingras
Québec

« Le métier fragile des journalistes » : http://www.ledevoir.com/culture/livres/458287/litterature...

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

19 décembre 2015

Doubler la mise

  • Il [...] a mis en branle le processus de mise sur pied d’une enquête sur les femmes autochtones assassinées et disparues.
    (Manon Cornellier, dans Le Devoir du 19 décembre 2015.)

Je suggérerais :

Il [...] a lancé le processus de mise sur pied d’une enquête sur les femmes autochtones assassinées et disparues.

Line Gingras
Québec

« Sur les chapeaux de roue » : http://www.ledevoir.com/politique/canada/458409/sur-les-c...

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

17 décembre 2015

Blu-ray et autres figurines

  • [...] sans compter les revenus issus de la vente et de la location de vidéocassettes, DVD, Blu-ray et autres figurines.
    (François Lévesque, dans Le Devoir du 12 décembre 2015.)

Les disques Blu-ray ne sont pas des figurines :

[...] sans compter les revenus issus de la vente et de la location de vidéocassettes, DVD, Blu-ray et autres figurines.

Par ailleurs, comme je doute que l'on fasse vraiment la location de figurines, je conseillerais peut-être d'écrire :

[...] sans compter les revenus provenant des vidéocassettes, DVD, Blu-ray et figurines.

Line Gingras
Québec

« "Star Wars" : du film au phénomène » : http://www.ledevoir.com/culture/cinema/457777/cinema-star...

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.