Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04 avril 2015

Instrumentalisation

  • Au final, c’est malheureusement mais très exactement cette instrumentalisation de la peur et des sentiments anti-arabes qui lui ont évité la défaite.
    (Guy Taillefer, dans Le Devoir du 19 mars 2015.)

Le noyau du groupe sujet, qui commande l'accord du verbe, c'est instrumentalisation :

Au final, c’est malheureusement mais très exactement cette instrumentalisation de la peur et des sentiments anti-arabes qui lui a évité la défaite.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Réviseure pigiste
Québec

« Régression politique » : http://www.ledevoir.com/international/actualites-internat...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

03 avril 2015

Juger bons de...

  • Pourquoi notre société accepte-t-elle qu’on subventionne grassement des imprimés insignifiants, ceux précisément que les épiciers jugent bons* de vous offrir en priorité en guise d’alimentation intellectuelle?
    (Jean-François Nadeau, dans Le Devoir du 30 mars 2015.)

Les épiciers ne jugent pas nécessairement que ces imprimés sont bons, mais ils jugent qu'il est bon de les offrir en priorité, ils jugent bon de les offrir en priorité :

Pourquoi notre société accepte-t-elle qu’on subventionne grassement des imprimés insignifiants, ceux précisément que les épiciers jugent bon de vous offrir en priorité en guise d’alimentation intellectuelle?

  • Décidément, il n’y a pas que les récentes manœuvres militaires des Russes dans l’arctique* qui indiquent que nous perdons vraiment le nord.

Je ne sais pas si nous perdons le nord, mais l'Arctique doit retrouver sa majuscule.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Réviseure pigiste
Québec

* Le 10 avril à 19 h 30, je vois que la faute a été corrigée.

« À vos marques » : http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/435...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

02 avril 2015

Un peu

  • Aux yeux de plusieurs, la croisade tous azimuts de l’ASSE contre l’austérité a des allures un peu donquichottesque.
    (Michel David, dans Le Devoir du 2 avril 2015.)

Ce n'est pas le peu qui est donquichottesque, mais les allures de la croisade contre l'austérité :

Aux yeux de plusieurs, la croisade tous azimuts de l’ASSE contre l’austérité a des allures un peu donquichottesques.

  • Sur le plan politique, les étudiants pourraient trouver un meilleur soutien à l’automne. Pour l’heure, seul Québec solidaire lui a témoigné son appui.

Québec solidaire n'a pas témoigné son appui au soutien, mais aux étudiants :

Sur le plan politique, les étudiants pourraient trouver un meilleur soutien à l’automne. Pour l’heure, seul Québec solidaire leur a témoigné son appui.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Réviseure pigiste
Québec

« Le plan B » : http://www.ledevoir.com/politique/quebec/436203/le-plan-b

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

01 avril 2015

Réductions d'allégements fiscaux

  • Le gouvernement a aussi présenté les projets de loi mettant en œuvre ses réductions d’allégements fiscaux pour les familles afin qu’elles puissent en profiter avant les prochaines élections. Les conservateurs savent voir à leurs intérêts.
    (Manon Cornellier, dans Le Devoir du 1er avril 2015.)

Si on réduit leurs allégements fiscaux, les familles se retrouveront forcément avec un fardeau fiscal moins léger, donc plus lourd. Quel intérêt le gouvernement conservateur aurait-il à ce qu'elles puissent « profiter » d'une telle mesure avant les prochaines élections? Ou bien je n'y entends rien, ou bien madame Cornellier nous a apprêté un savoureux poisson d'avril, ou bien elle voulait dire :

Le gouvernement a aussi présenté les projets de loi mettant en œuvre ses réductions d’allégements fiscaux pour les familles afin qu’elles puissent en profiter avant les prochaines élections. Les conservateurs savent voir à leurs intérêts.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Réviseure pigiste
Québec

« Poisson budgétaire » : http://www.ledevoir.com/politique/canada/436090/poisson-b...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

31 mars 2015

Mauvais réflexe

  • Dit autrement : il n’y a aucune raison pour que les éditeurs, producteurs, rédacteurs en chef, universitaires ignorent l’existence tous les Bob Leenaers, tous les Sachiko Komatsu, toutes les Alliances françaises de ce monde… Cela devrait être un réflexe.
    (Jean-Benoît Nadeau, dans Le Devoir du 30 mars 2015.)

Deux observations :

  1. Quelques paragraphes plus haut, monsieur Nadeau parle de la professeure Sachiko Komatsu-Delmaire.
  2. Qu'est-ce qui devrait être un réflexe? Sûrement pas d'ignorer l'existence de tous les Bob Leenaers... Le pronom cela, cependant, ne peut renvoyer à rien d'autre dans le passage qui précède.

Compte tenu du contexte, je suggérerais peut-être :

Dit autrement : il n’y a aucune raison pour que les éditeurs, producteurs, rédacteurs en chef, universitaires ignorent l’existence de* tous les Bob Leenaers, toutes** les Sachiko Komatsu, toutes les Alliances françaises de ce monde… Nouer des liens avec eux, cela devrait être un réflexe.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Réviseure pigiste
Québec

* Le 2 avril à 15 h 20, je vois que l'on a apporté la correction; on a inséré en outre la préposition devant les deux autres compléments, ce qui est une excellente idée.

** Le 2 avril à 15 h 20, je vois que l'on a apporté la correction.

« Le français au Japon » : http://www.ledevoir.com/international/actualites-internat...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

30 mars 2015

Tirer ses propres ficelles

  • On dit qu’un pouvoir militaire occulte tirerait les ficelles du pouvoir.
    (Odile Tremblay, dans Le Devoir du 28 mars 2015.)

Un pouvoir tirerait les ficelles du pouvoir? Je suggérerais :

On dit qu’un pouvoir militaire occulte tirerait les ficelles du gouvernement.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Réviseure pigiste
Québec

« Conversations à Alger durant le mois des fous » : http://www.ledevoir.com/culture/actualites-culturelles/43...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

29 mars 2015

De Gengis Kahn à François Mitterand

  • [...] de François Mitterand à Marine Le Pen et de Jacques Parizeau à Philippe Couillard.
    (Francine Pelletier, dans Le Devoir du 25 mars 2015.)

Le nom de famille de l'ancien président prend deux r : François Mitterrand.

  • [...] Gaétan Barrette, le Gengis Kahn du corps médical [...]

D'après mon Petit Robert des noms propres et les résultats d'une recherche Google, on écrit Gengis Khan.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Réviseure pigiste
Québec

« Nous sommes le peuple! » : http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/435...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

23:54 Publié dans Cultiver le doute | Lien permanent | Tags : journalisme, presse, médias

28 mars 2015

La jeunesse

  • Mais bon, on ne va quand même pas reprocher à la jeunesse sa dissidence devant le conformisme, devant nos capitulations?

    Eh ben oui. C’est exactement ce qu’on leur reproche. Leur idéalisme, grossièrement maquillé en caprice.
    (David Desjardins, dans Le Devoir du 28 mars 2015.)

« Encore la même chronique », s'intitule aujourd'hui le texte de monsieur Desjardins. De mon côté, j'aurais pu choisir comme titre, ou presque, « Encore le même billet » :

Mais bon, on ne va quand même pas reprocher à la jeunesse sa dissidence devant le conformisme, devant nos capitulations?

Eh ben oui. C’est exactement ce qu’on lui reproche. Son idéalisme, grossièrement maquillé en caprice.

Il est vrai que, au nombre des manifestants, il y avait sans doute beaucoup de ce qu'on appelle parfois, dans une langue vieillie et familière, de belles jeunesses.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Réviseure pigiste
Québec

« Encore la même chronique » : http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/435...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

27 mars 2015

Sensationalisme

  • Mercredi, sur les ondes de LCN, M. Khadir justifiait les manifestations de la veille en reprochant aux médias, « qui s'alimentent dans le sensationalisme et dans la violence », de repasser en boucle les affrontements de mardi soir avec la police.
    (Gilbert Lavoie, dans Le Soleil du 26 mars 2015.)

On écrit sensationnalisme :

Presse assoiffée de sensationnalisme. (Petit Robert.)

Ce mot n'est pas visé par les rectifications de l'orthographe.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Réviseure pigiste
Québec

« Khadir a la mémoire courte » : http://www.lapresse.ca/le-soleil/opinions/chroniqueurs/20...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

25 mars 2015

Le Nouveau Parti démocrate

  • [...] a répondu M. Harper, hier, au chef du Nouveau Parti démocrate (NPD), Thomas Mulcair.
    (Manon Cornellier, dans Le Devoir du 25 mars 2015.)

Monsieur Mulcair dirige le Nouveau Parti démocratique. Voir le site du parti.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Réviseure pigiste
Québec

« Dans le tordeur » : http://www.ledevoir.com/politique/canada/435417/dans-le-t...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

24 mars 2015

Défi

  • Deion Sanders, dites-vous, qui joua aussi bien comme ailier espacé que comme défi* défensif?
    (Jean Dion, dans Le Devoir du 24 mars 2015.)

Il devait jouer comme demi défensif.

  • Bien après la fin de sa carrière, il a continué à déblatérer à propos du football moderne qui n’était pas aussi bon qu’à son époque et sur les salaires insensés des joueurs (qui n’ont pas même pas* la décence élémentaire de jouer des deux côtés du ballon).

On ne peut pas jouer des deux côtés à la fois :

... qui n'ont pas même la décence...

... qui n'ont même pas la décence...

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Réviseure pigiste
Québec

* Le 25 mars à 11 h 35, je vois que la faute a été corrigée.

« Le dernier des vrais » : http://www.ledevoir.com/sports/football/435321/c-est-du-s...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

23 mars 2015

Le mode de gestion privilégiée

  • L’ingérence est au contraire le mode de gestion privilégiée* par M. Barrette [...]
    (Michel David, dans Le Devoir du 10 mars 2015.)

C'est un mode de gestion qui est privilégié :

L’ingérence est au contraire le mode de gestion privilégié par M. Barrette [...]

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Réviseure pigiste
Québec

* Le 25 mars à 11 h 35, je vois que la faute a été corrigée.

« Le boss » : http://www.ledevoir.com/politique/quebec/434010/le-boss

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

22 mars 2015

Vous paranoïez?

Paranoïer.

  • Il paranoïe à l’idée d’être reconnu par un ex-codétenu.
    (Lisa-Marie Gervais, dans Le Devoir du 21 mars 2015.)

Je ne trouve pas le verbe paranoïer dans les dictionnaires (j'ai consulté le Multidictionnaire, le Petit Robert, le Grand Robert et le Trésor de la langue française informatisé). Je proposerais de le remplacer par angoisser, paniquer, être mort de peur, être terrifié.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Réviseure pigiste
Québec

« Briser le cycle infernal des agressions sexuelles » : http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/435...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

21 mars 2015

Pour...

  • On tâte la marchandise, on sent la bouffe, on se pousse pour laissez-passer des livreurs qui peinent à avancer.
    (Guillaume Bourgault-Côté dans son blogue, le 21 mars 2015.)

Il ne s'agit pas d'obtenir un laissez-passer pour quoi que ce soit :

On tâte la marchandise, on sent la bouffe, on se pousse pour laisser passer* des livreurs qui peinent à avancer.

Je flaire un vilain tour d'un correcteur orthographique qu'il faudrait avoir à l'œil.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Réviseure pigiste
Québec

* Le 22 mars à 17 h 35, je vois que la correction a été apportée.

« La vie était ailleurs » : http://www.ledevoir.com/opinion/blogues/le-petit-carnet/4...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

20 mars 2015

Câlins à la cote

  • Dans la cour d’école, entre chums de gars, collègues ou voisins, le câlin à la cote.
    (Émilie Folie-Boivin, dans Le Devoir du 20 mars 2015.)

L'orthographe fait la distinction entre à et avoir, entre le câlin qui a la cote et les œufs à la coque :

Dans la cour d’école, entre chums de gars, collègues ou voisins, le câlin a la cote.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Réviseure pigiste
Québec

« Le cœur à l'ouvrage » : http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/434...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

19 mars 2015

L'attaque

  • L’attaque, qui a duré près de quatre heures, n’a pas été revendiquée, mais tant le gouvernement tunisien que les principales puissances occidentales ont qualifié celui-ci d’attentat terroriste.
    (Philippe Orfali, dans Le Devoir du 19 mars 2015.)

Le pronom démonstratif doit renvoyer à l'attaque :

L’attaque, qui a duré près de quatre heures, n’a pas été revendiquée, mais tant le gouvernement tunisien que les principales puissances occidentales ont qualifié celle-ci d’attentat terroriste.

On pouvait écrire aussi :

L’attaque, qui a duré près de quatre heures, n’a pas été revendiquée, mais tant le gouvernement tunisien que les principales puissances occidentales l'ont qualifiée d’attentat terroriste.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Réviseure pigiste
Québec

« Le pays du printemps arabe frappé » : http://www.ledevoir.com/international/actualites-internat...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

17 mars 2015

Signalement

  • Les évêques signalement ici « l’importance de la liberté de la presse et du droit d’association qui aident le grand public à être informé des manœuvres de corruption et à faire pression sur les gouvernements ».
    (Jean-Claude Leclerc, dans Le Devoir du 2 mars 2015.)

Les évêques signalent*...

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Réviseure pigiste
Québec

* Le 22 mars à 17 h 50, je vois que la faute a été corrigée.

« Réflexion pour le Québec » : http://www.ledevoir.com/societe/ethique-et-religion/43323...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

16 mars 2015

Les collègues de qui?

  • Cette stratégie manichéenne qui oppose sécurité et droits de la personne vise à mettre les partis d’opposition sur la défensive. L’illustre bien le comportement des libéraux. Prompts à se lever pour défendre le port du niqab en toutes circonstances au nom de la défense sacrée des droits et libertés, tous ses collègues s’assoient quand le débat porte sur C-51 pour lequel on votera en dépit des droits et libertés que ce projet restreindra. Son chef, Justin Trudeau, reconnaît que n’eut été le contexte préélectoral présent, il voterait autrement. Un choix sans doute difficile, mais néanmoins bien peu honorable.
    (Bernard Descôteaux, dans Le Devoir du 14 mars 2015.)

Trois observations :

  1. Ses collègues — les collègues de qui? Aucun nom singulier ne l'indique dans les phrases qui précèdent.
  2. Son chef — il s'agit du chef du Parti libéral, mais le nom de ce parti ne figure pas non plus dans les phrases qui précèdent; il est seulement évoqué par le pluriel des libéraux.
  3. N'eut été — la lettre u, dans les terminaisons verbales de la troisième personne du singulier de l'imparfait et du plus-que-parfait du subjonctif, n'est pas visée par les rectifications de l'orthographe; elle doit donc conserver son accent circonflexe.

On pouvait écrire :

Cette stratégie manichéenne qui oppose sécurité et droits de la personne vise à mettre les partis d’opposition sur la défensive. L’illustre bien le comportement du Parti libéral. Prompts à se lever pour défendre le port du niqab en toutes circonstances au nom de la défense sacrée des droits et libertés, tous ses députés [ou tous les députés de ce parti] s’assoient quand le débat porte sur
C-51, pour lequel on votera en dépit des droits et libertés que ce projet restreindra. Son chef
[ou leur chef], Justin Trudeau, reconnaît que n’eût été le contexte préélectoral présent, il voterait autrement. Un choix sans doute difficile, mais néanmoins bien peu honorable.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Réviseure pigiste
Québec

« Dérapages politiques » : http://www.ledevoir.com/politique/canada/434447/c-51-dera...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

15 mars 2015

Justement

  • En Maduro, Washington flaire une proie blessée. Élu d’extrême justement il y a deux ans, avec 50,56 % des voix, après le décès de Chávez d’un cancer, Maduro a vu sa popularité fondre [...]
    (Guy Taillefer, dans Le Devoir du 12 mars 2015.)

Qu'est-ce donc qu'un élu d'extrême? Et pourquoi justement il y a deux ans? Comme il n'y avait que deux candidats à l'élection présidentielle, j'imagine que l'éditorialiste a voulu dire :

Élu d'extrême justesse il y a deux ans, avec 50,56 % des voix [...]

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Réviseure pigiste
Québec

« Provocation maladroite » : http://www.ledevoir.com/international/actualites-internat...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

14 mars 2015

Une pause

  • Ces expressions offrent une pause au locuteur hésitant et lui permet de reprendre le fil de sa pensée.
    (Lysiane Gagnon, dans La Presse du 13 mars 2015.)

Ces expressions offrent une pause au locuteur hésitant et lui permettent de reprendre le fil de sa pensée.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Réviseure pigiste
Québec

« Bouteille à la mer » : http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/lysiane-gagnon/2...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

13 mars 2015

Relations

  • Les relations depuis 15 ans, très mauvaises, entre les deux capitales viennent encore de s’aggraver [...]
    (Guy Taillefer, dans Le Devoir du 12 mars 2015.)

Les relations depuis 15 ans [...] viennent encore de s'aggraver [...]?

Il y aurait lieu de modifier la ponctuation ou de déplacer certains éléments de ce passage. Je proposerais :

Les relations, depuis 15 ans très mauvaises entre les deux capitales, viennent encore de s’aggraver [...]

Les relations, très mauvaises depuis 15 ans entre les deux capitales, viennent encore de s'aggraver [...]

Les relations entre les deux capitales, très mauvaises depuis 15 ans, viennent encore de s'aggraver [...]

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Réviseure pigiste
Québec

« Provocation maladroite » : http://www.ledevoir.com/international/actualites-internat...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.