05 novembre 2006

Intriguant ou intrigant?

Intriguant ou intrigant; adjectif ou participe présent; grammaire française; syntaxe du français; orthographe.

«Cela n'avait rien de surprenant de son vivant [il est question de Pierre Elliott Trudeau], lors du choix de John Turner ou de Jean Chrétien par exemple, mais six ans après son décès, cela devient intriguant.» (Michel Vastel.)

L'adjectif intrigant est admis comme québécisme, dans le Multidictionnaire, au sens de «mystérieux, bizarre». Marie-Éva de Villers signale qu'il faut le distinguer du participe présent intriguant :

Les employés intriguant pour être promus sont souvent déçus.

Line Gingras
Québec

«La "Trudeaustalgia"...» : http://forums.lactualite.com/advansis/?mod=for&act=di...

Commentaires

Je me pose toujours la question! Comme pour "fatiguant" ou "fatigant", etc.

C'est rare que j'utilise le mot "intriguant" dans le sens du dernier exemple ("intriguant pour être promus"), mais si je comprends bien, si j'écris toujours "intriguant", je suis "correcte"? :)

Écrit par : Caroline à Londres | 05 novembre 2006

Euh... non, pas si tu l'emploies comme adjectif, au sens de «mystérieux, bizarre»; en pareil cas, c'est «intrigant» qui est la forme correcte :

Ex. : J'ai trouvé son récit très intrigant / son anecdote très intrigante.
Ex. : C'est en intriguant qu'elle est parvenue à ses fins.

Écrit par : Choubine | 05 novembre 2006

J'étais mêlée!

Je continue donc d'utiliser la règle pour tous les mots du genre:

-gant pour les adjectifs
-guant pour les participes présents.

Merci, Choubine, pour ton support grammatical :)

Écrit par : Caroline à Londres | 06 novembre 2006

Les commentaires sont fermés.