Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17 septembre 2016

Entente conclue

  • L’entente conclue récemment avec Uber contient des aménagements cosmétiques en faveur des chauffeurs propriétaires, certes, mais il ne prend jamais en considération la conséquence qu’est la perte de valeur du permis de taxi.
    (Fabrice Vil, dans Le Devoir du 16 septembre 2016.)

Je ne vois pas ce que le pronom personnel peut représenter, sinon l'entente :

L’entente conclue récemment avec Uber contient des aménagements cosmétiques en faveur des chauffeurs propriétaires, certes, mais elle ne prend jamais en considération la conséquence qu’est la perte de valeur du permis de taxi.

Line Gingras
Québec

« Le fardeau du progrès technologique » : http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/480...

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

16 septembre 2016

Si la tendance se maintient...

  • Encore qu’ils ne font qu’obéir à une tendance générale et universelle parmi les élus, d’ici et d’ailleurs, qui consistent à garder leurs bobos pour eux-mêmes.
    (Guy Taillefer, dans Le Devoir du 14 septembre 2016.)

Ce ne sont pas les élus qui consistent, mais la tendance :

Encore qu’ils ne font qu’obéir à une tendance générale et universelle parmi les élus, d’ici et d’ailleurs, qui consiste à garder leurs bobos pour eux-mêmes.

Line Gingras
Québec

« Démocratie grippée » : http://www.ledevoir.com/international/etats-unis/479915/c...

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

12 septembre 2016

Un prix Pullizer

  • L’image est patrimoniale. Son auteur, Nick Ut, a même reçu un prix Pullizer pour avoir immortalisé ce drame.
    (Fabien Deglise, dans Le Devoir du 12 septembre 2016.)

On connaît l'existence des prix Pulitzer :

L’image est patrimoniale. Son auteur, Nick Ut, a même reçu un prix Pulitzer* pour avoir immortalisé ce drame.

Line Gingras
Québec

* Le 13 septembre à 16 h, je vois que la correction a été apportée.

« Debout! » : http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/479...

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

02 septembre 2016

Un autre

  • Dans son blogue de l’Université Laval, le sociologue Simon Langlois nous parlait récemment de « société liquide », se référant à un autre sociologue polonais, Zygmunt Bauman, qui remarque à quel point nos sociétés avancées sont devenues liquides par rapport aux sociétés solides d’autrefois.
    (Josée Blanchette, dans Le Devoir du 2 septembre 2016.)

Les deux sociologues ne sont pas tous deux polonais :

Dans son blogue de l’Université Laval, le sociologue Simon Langlois nous parlait récemment de « société liquide », se référant à un autre sociologue [ou à un confrère], le Polonais Zygmunt Bauman [...]

Line Gingras
Québec

« L'âgisme ordinaire » : http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/479...

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

28 août 2016

Légalement

  • Chez IQ [Investissement Québec], bien que, légalement, son conseil n’en avait aucune obligation légale, on jugeait important d’obtenir l’avis du ministre.
    (Robert Dutrisac, dans Le Devoir du 26 août 2016.)

Bien que appelant le subjonctif, il vaudrait mieux employer même si :

Chez IQ [ou À Investissement Québec], même si son conseil n’en avait aucune obligation légale, on jugeait important d’obtenir l’avis du ministre.

L'adverbe légalement a disparu, devinez pourquoi...

Line Gingras
Québec

« Jacques Daoust était au courant » : http://www.ledevoir.com/politique/quebec/478609/la-versio...

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

27 août 2016

Parmi les deux

  • Parmi les deux principaux historiens qui se sont intéressés à la Nouvelle-France après les années 1960, les noms de Marcel Trudel et de Louise Dechêne se détachent du lot.
    (Christian Rioux, dans Le Devoir du 26 août 2016.)

Deux historiens qui se détachent d'un lot de... deux? Le journaliste a sûrement voulu dire :

Parmi les historiens qui se sont intéressés à la Nouvelle-France après les années 1960, les noms de Marcel Trudel et de Louise Dechêne se détachent du lot.

Line Gingras
Québec

« Des héros oubliés » : http://www.ledevoir.com/politique/montreal/478608/la-fond...

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

22 août 2016

Ça vaut la peine

  • Tous ces progrès-là, dans cette région du monde, ça vaut vraiment la peine, à mon avis, d’être défendus.
    (Boris Proulx citant un certain G., dans Le Devoir du 22 août 2016.)

Le sujet implicite de l'infinitif, ce n'est pas tous ces progrès-là, mais le pronom neutre ça :

Tous ces progrès-là, dans cette région du monde, ça vaut vraiment la peine, à mon avis, d’être défendu*.

Line Gingras
Québec

* Le 22 août à 18 h 30, je vois que l'on a apporté la correction suivante : Tous ces progrès-là, dans cette région du monde, valent vraiment la peine, à mon avis, d’être défendus.

« Partir se battre en Syrie en toute légalité » : http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/478...

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

20 août 2016

Ils ne manquent pas de solution

  • Pourtant, les gouvernements qui veulent sauver des vies et changer le sort des damnés de la terre ne manquent pas de solution.
    (Jean-Claude Leclerc, dans Le Devoir du 15 août 2016.)

Comme les solutions se comptent, il doit y en avoir un certain nombre si on n'en manque pas :

Pourtant, les gouvernements qui veulent sauver des vies et changer le sort des damnés de la terre ne manquent pas de solutions*.

Line Gingras
Québec

* Le 21 août à 17 h 25, je vois que la correction a été apportée.

« Casques bleus nouvel âge » : http://www.ledevoir.com/societe/ethique-et-religion/47772...

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

19 août 2016

On dénonce

  • L’absence de commission québécoise est un choix « impensable », dénonce les organisations autochtones
    (Titre d'un article de Marie-Michèle Sioui, dans Le Devoir du 19 août 2016.)

Ce sont les organisations autochtones, sujet inversé, qui dénoncent :

L’absence de commission québécoise est un choix « impensable », dénoncent* les organisations autochtones

Line Gingras
Québec

* Le 19 août à 14 h 10, je vois que la correction a été apportée.

« L’absence de commission québécoise est un choix "impensable", dénonce [sic] les organisations autochtones » : http://www.ledevoir.com/politique/quebec/478113/l-absence...

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

18 août 2016

Multiplication

  • En plus de perdre leur spécificité, les employés ont quadruplé, passant de 3000 à 15 000.
    (Francine Pelletier, dans Le Devoir du 17 août 2016.)

Le nombre d'employés a quadruplé s'il est passé, disons, de 3000 à 12 000. Mais il a quintuplé s'il est passé de 3000 à 15 000.

Line Gingras
Québec

« L'autre côté du miroir » : http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/477...

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

17 août 2016

La Défense et les Affaires globales

  • Le Mali n’est pas mentionné à la liste des pays visités, ni la RC [République centrafricaine], mais, a-t-on confirmé au Globe and Mail, la Défense et les Affaires globales évaluent les possibilités de se joindre aux forces des Nations unies.
    (Jean-Claude Leclerc, dans Le Devoir du 15 août 2016.)

Les Affaires globales, vraiment? Une recherche Google me rassure : l'organisme dont parle le chroniqueur, si je comprends bien, s'appelle Global Affairs Canada en anglais, mais Affaires mondiales Canada en français. Selon la banque de terminologie TERMIUM Plus®, cette appellation est le « titre d'usage » du ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement.

Line Gingras
Québec

« Casques bleus nouvel âge » : http://www.ledevoir.com/societe/ethique-et-religion/47772...

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

02:57 Publié dans Cultiver le doute | Lien permanent | Tags : journalisme, presse, médias

16 août 2016

S'assurer que

  • Dans l’immédiat, elle [la ministre] devrait s’assurer que les 44 postes vacants soient pourvus à partir des listes existantes.
    (Brian Myles, dans Le Devoir du 15 août 2016.)

S'assurer que s'emploie correctement, suivi de l'indicatif et non pas du subjonctif, lorsqu'il s'agit de vérifier quelque chose (et de corriger la situation s'il y a lieu) :

Les inspecteurs doivent s'assurer que toutes les règles ont été respectées.

Elle s'est assurée que les fenêtres étaient bien fermées.

Ce verbe est tenu cependant pour un anglicisme lorsqu'il est utilisé au sens de « veiller à ce que », « faire en sorte que », sans idée de vérification. (Voir à ce propos l'excellente étude de Jacques Desrosiers.)

L'éditorialiste aurait pu écrire :

Dans l’immédiat, elle devrait veiller à ce que* les 44 postes vacants soient pourvus à partir des listes existantes.

Line Gingras
Québec

* Le 21 août à 17 h 25, je vois que la correction a été apportée.

« Des délais toxiques » : http://www.ledevoir.com/societe/justice/477733/acces-a-la...

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

13 août 2016

Maintenant

  • Même Mark Zuckerberg crèche maintenant dans ce très hipster quartier latino maintenant surnommé le Mish, un genre de Mile-End à la puissance 10.
    (Isabelle Paré, dans Le Devoir du 12 août 2016.)

Même Mark Zuckerberg crèche maintenant dans ce très hipster quartier latino aujourd'hui surnommé le Mish, un genre de Mile-End à la puissance 10.

Line Gingras
Québec

« De la "Beat Generation" à la microbyte » : http://www.ledevoir.com/plaisirs/loisirs/477543/san-franc...

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

04 août 2016

Dévôts furieux

Dévôt ou dévot; orthographe.

  • Les tomates pourries des dévôts furieux
    (Titre d'un article de François Lévesque, dans Le Devoir du 4 août 2016.)

Dévot ne prend pas d'accent circonflexe :

Être dévot à la Vierge, à la Croix. (Petit Robert.)

Les dévots de la science. Les dévots du pouvoir. (Grand Robert.)

Il fallait écrire :

Les tomates pourries des dévots furieux

Le mot n'est pas visé par les rectifications de l'orthographe.

Line Gingras
Québec

« Les tomates pourries des dévôts furieux » : http://www.ledevoir.com/culture/cinema/476983/les-tomates...

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

25 juillet 2016

On se comprend

  • Une pédagogie des langues basée sur l’incompréhension suppose que l’on distingue clairement « langue étrangère » et « langue voisine », pour valoriser ces dernières. Les Scandinaves ont pratiqué pendant tout le XXe siècle une pédagogie basée sur l’intercompréhension du danois, du norvégien, du suédois — définis comme langues « voisines ».
    (Jean-Benoît Nadeau, dans Le Devoir du 25 juillet 2016.)
  1. Baser une pédagogie sur l'incompréhension, c'est une méthode qui a fait ses preuves.
  2. Le pluriel ces dernières ne saurait renvoyer au singulier langue voisine.

Il fallait écrire :

Une pédagogie des langues basée sur l’intercompréhension* suppose que l’on distingue clairement « langues étrangères » et « langues voisines », pour valoriser ces dernières.

Line Gingras
Québec

* Le mardi 9 août à 2 h 25, je vois que cette correction a été apportée.

« Apprendre les langues » : http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/476...

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

17 juillet 2016

Le chef est tout puissant

Tout puissant ou tout-puissant; trait d'union; orthographe.

  • Le chef est tout puissant, même dans ses contradictions et ses erreurs.
    (Lise Payette, dans Le Devoir du 22 avril 2016.)

On écrit tout-puissant, avec un trait d'union :

[...] un lien invisible et tout-puissant les rivait l'un à l'autre. (Pergaud, dans le Petit Robert.)

Les dictateurs tout-puissants. (Multidictionnaire.)

Sachez-le : pour son triomphe, vos douleurs sont des armes toutes-puissantes [...] (H. Monod dans le Trésor de la langue française informatisé, à l'article « aveugle ».)

Line Gingras
Québec

« Le combat de Robert Burns » : http://www.ledevoir.com/politique/quebec/468838/le-combat...

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

09 juillet 2016

Leur dame et leur ceinture de chasteté

  • Il faut rappeler qu’en ces temps féodaux, les chevaliers [...] pratiquaient le câlin extrême tandis que leur dame cherchait frénétiquement la clé de leur ceinture de chasteté.
    (Josée Blanchette, dans Le Devoir du 8 juillet 2016.)

Les chevaliers n'avaient pas de ceinture de chasteté :

Il faut rappeler qu’en ces temps féodaux, les chevaliers [...] pratiquaient le câlin extrême tandis que leur dame cherchait frénétiquement la clé de sa ceinture de chasteté.

Line Gingras
Québec

« "Queer" platonique tendance bi curieuse » : http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/474...

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

06 juillet 2016

Changement de sexe

  • D’autres déplorent que la présence de cette case impose aux personnes transgenres de faire modifier leurs documents lorsqu’ils changent de sexe.
    (Hélène Buzzetti, dans Le Devoir du 6 juillet 2016.)

Ce ne sont pas les documents qui changent de sexe :

D’autres déplorent que la présence de cette case impose aux personnes transgenres de faire modifier leurs documents lorsqu’elles changent de sexe.

Line Gingras
Québec

« Homme ou femme, pourquoi poser la question? » : http://www.ledevoir.com/politique/canada/474870/homme-ou-...

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

05 juillet 2016

Au moment d'écrire ses lignes

Au moment d'écrire ses lignes, au moment d'écrire ces lignes; ses lignes, ces lignes; ses ou ces; possessif ou démonstratif; orthographe.

  • Selon une ébauche de calendrier adoptée mercredi dernier, et qui pourrait encore changer, deux réunions, toujours pas annoncées au moment d’écrire ses lignes, doivent avoir lieu cette semaine, quatre autres à la fin juillet et six autres à la fin de l’été.
    (Manon Cornellier, dans Le Devoir du 4 juillet 2016.)

Ses lignes? Les lignes de qui, de quoi? À qui, à quoi renvoie le possessif?

À rien. En fait, l'éditorialiste veut dire « à l'heure actuelle » – au moment où j'écris les lignes que vous avez sous les yeux, au moment où j'écris ces lignes :

À l'heure où j'écris ces lignes, le dernier médecin que j'ai consulté se perd dans un passé si lointain que son souvenir s'est complètement effacé de mon esprit. (M. Tournier dans le Grand Robert, à l'article « placebo ».)

J'écris ces lignes dans ma chambre, une sale petite chambre, sous les combles, ouverte à tous les vents. (Mirbeau dans le Trésor de la langue française informatisé, à l'article « ligne ».)

Il faudrait lire :

Selon une ébauche de calendrier adoptée mercredi dernier, et qui pourrait encore changer, deux réunions, toujours pas annoncées au moment d’écrire ces lignes, doivent avoir lieu cette semaine, quatre autres à la fin juillet et six autres à la fin de l’été.

Line Gingras
Québec

« Des raisons de douter » : http://www.ledevoir.com/politique/canada/474689/reforme-e...

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

01 juillet 2016

Ce dernier entend serrer la vis

Ce dernier; maître ou docteur pour un député; maître ou docteur pour un ministre; avocat ou médecin député; avocat ou médecin ministre.

  • Pour contrer ce qu’il qualifie d’« obstruction » à l’aide à mourir, le ministre de la Santé, le Dr Gaétan Barrette, a pris les grands moyens au CHUM pour mettre au pas les médecins et réclame que les demandes des patients ne transitent plus par ces professionnels, mais plutôt par le reste du personnel soignant. Ce dernier entend aussi serrer la vis au Centre universitaire de santé McGill [...]
    (Isabelle Paré, dans Le Devoir du 29 juin 2016.)

1. La journaliste semble prêter au reste du personnel soignant des intentions quelque peu étonnantes. Le contexte nous éclaire, heureusement :

Pour contrer ce qu’il qualifie d’« obstruction » à l’aide à mourir, le ministre de la Santé, le Dr Gaétan Barrette, a pris les grands moyens au CHUM pour mettre au pas les médecins et réclame que les demandes des patients ne transitent plus par ces professionnels, mais plutôt par le reste du personnel soignant. Il entend aussi serrer la vis au Centre universitaire de santé McGill [...]

Il faut se garder d'employer ce dernier sans s'être assuré qu'il désigne bien l'élément de même genre et de même nombre le plus rapproché.

2. Je dois faire observer, par ailleurs, que « les députés, qu'ils soient ministres ou non, ne portent pas leurs titres professionnels (Docteur, Maître) dans le cadre de leur activité parlementaire » (Le français au bureau, ouvrage de l'Office québécois de la langue française, sixième édition).

Line Gingras
Québec

« Barrette intervient pour mater les médecins du CHUM » : http://www.ledevoir.com/societe/sante/474435/obstruction-...

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

28 juin 2016

Sans n'avoir jamais...

  • Un pari pour le moins risqué, le dessinateur devant scénariser et illustrer en un mois le parcours d’une réfugiée syrienne en à peine huit pages sans n’avoir jamais mis les pieds sur les lieux de l’histoire.
    (Lisa-Marie Gervais, dans Le Devoir du 13 février 2016.)

D'après ce que je vois dans le Grand Robert et dans le Trésor de la langue française informatisé, on ne met pas la négation ne devant un infinitif introduit par la préposition sans :

La princesse prétendait se connaître en musique; elle l'aimait fort, sans avoir jamais su faire de différence entre la bonne et la mauvaise. (R. Rolland dans le Grand Robert, à l'article « différence ».)

Beaucoup de ces jeunes soldats arrivaient de Toulon, de Rochefort, ou de Brest, à peine instruits, sans avoir jamais fait le coup de feu; et depuis le matin, ils se battaient avec une bravoure, une solidité de vétérans. (Zola dans le Grand Robert, à l'article « inaccoutumance ».)

J'étais habitué à la voir dans cette maison, comme on voit les vieux fauteuils de tapisserie sur lesquels on s'assied depuis son enfance sans y avoir jamais pris garde. (Maupassant dans le Grand Robert, à l'article « tapisserie ».)

Il dessinait et peignait très agréablement, sans avoir jamais appris. (Montherlant dans le Trésor, à l'article « agréablement ».)

Le cœur de la malheureuse fillette [...] avait donc résorbé silencieusement ses peines, sans avoir jamais pu se barricader ni s'endurcir. (Bloy dans le Trésor, à l'article « endurcir ».)

Vieillir [...] sans avoir jamais savouré le délicieux plaisir des baisers dérobés [...] (Maupassant dans le Trésor, à l'article « galant ».)

Il fallait écrire :

Un pari pour le moins risqué, le dessinateur devant scénariser et illustrer en un mois le parcours d’une réfugiée syrienne en à peine huit pages sans avoir jamais mis les pieds sur les lieux de l’histoire.

Line Gingras
Québec

« "Salima, d’Alep à Joliette", une bédé pour raconter les réfugiés » : http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/462...

Traductrice agréée anglais-français, j'offre des services de révision comparative et de révision linguistique.

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.