18 février 2014

Double financement

  • Qui plus est, on ignore comment le financement du futur régime d’assurance autonomie sera financé [...]
    (Michel David, dans Le Devoir du 18 février 2014.)

Qui plus est, on ignore comment le financement du futur régime* d’assurance autonomie sera financé [...]

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

* Le 24 février à 12 h 15, je vois que la correction a été apportée.

« Un débat urgent » : http://www.ledevoir.com/politique/quebec/400266/un-debat-...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

17 février 2014

Détérioration du climat social

  • Ce qui inquiète vivement l'organisme Ensemble pour le respect de la diversité, c'est la détérioration du climat social que le débat sur la Charte a entraîné.
    (Rima Elkouri, dans La Presse du 31 janvier 2014.)

Le débat sur la Charte n'a pas entraîné le climat social, mais la détérioration du climat social. Le participe passé employé avec l'auxiliaire avoir, je le rappelle, doit s'accorder avec le complément d'objet direct, si ce dernier précède le verbe. C'est bien le cas ici :

Ce qui inquiète vivement l'organisme Ensemble pour le respect de la diversité, c'est la détérioration du climat social que le débat sur la Charte a entraînée.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« Les folles rumeurs sur le foulard du métro Fabre » : http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/rima-elkouri/201...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

14 février 2014

Le mafia?

  • Partout en Europe, les mafias d’Italie, de Russie, de Géorgie, d’Arménie, de Bulgarie, de Grèce et de Roumanie ont profité du chaos financier pour acquérir à petits prix les entreprises fragilisées ou celles qui avaient déclaré faillite. Ce faisant, ils ont atteint un double objectif [...]
    (Serge Truffaut, dans Le Devoir du 14 février 2014.)

Mafia est un nom féminin :

Partout en Europe, les mafias d’Italie, de Russie, de Géorgie, d’Arménie, de Bulgarie, de Grèce et de Roumanie ont profité du chaos financier pour acquérir à petits prix les entreprises fragilisées ou celles qui avaient déclaré faillite. Ce faisant, elles ont atteint un double objectif [...]

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« Trop pudique! » : http://www.ledevoir.com/international/europe/399924/trop-...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

13 février 2014

1 millions $

  • « C'est plus de 1 millions $ par emploi » a fait valoir Legault.
    (Gilbert Lavoie, dans Le Soleil du 13 février 2014.)

Un million, cela fait beaucoup de dollars, mais ce n'est tout de même qu'un seul million :

« C'est plus de 1 million de dollars par emploi », a fait valoir Legault.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« Marois est en feu! » : http://www.lapresse.ca/le-soleil/opinions/chroniqueurs/20...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

12 février 2014

Taire ou ne pas taire

  • Ça se passe dans une école de Montréal et avant même que la commission scolaire ne me demande de taire son nom, il était clair dans ma tête que je n'allais pas le faire. Parce qu'au centre de l'histoire se trouve un p'tit cul de 5 ans.
    (Patrick Lagacé, dans La Presse du 10 février 2014.)

Bien entendu, monsieur Lagacé n'a pas révélé le nom du garçon de 5 ans dont il est question dans sa chronique. D'un point de vue grammatical, toutefois, la première phrase de son texte nous annonce le contraire, soit qu'il ne va pas taire le nom de l'enfant. Pour exprimer sa pensée, il pouvait écrire, par exemple :

Ça se passe dans une école de Montréal et avant même que la commission scolaire ne me demande de taire son nom, il était clair dans ma tête que je n'allais pas le révéler. Parce qu'au centre de l'histoire se trouve un p'tit cul de 5 ans.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« Le petit Napoléon » : http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/patrick-lagace/2...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

10 février 2014

Entre les deux...

  • Sur le « deal » entre son mari avec la FTQ, voici une autre suggestion [...]
    (Stéphane Baillargeon, dans Le Devoir du 10 février 2014.)

Deux possibilités :

Sur le « deal » de son mari avec la FTQ, voici une autre suggestion [...]

Sur le « deal » entre son mari et la FTQ*, voici une autre suggestion [...]

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

* Le 10 février à 23 h 45, je vois que la correction a été apportée.

« Fiction politique, politique-fiction » : http://www.ledevoir.com/societe/medias/399519/medias-fict...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

09 février 2014

Androgène, féminin ou masculin?

  • En raison du déficit d’une enzyme, les surrénales produisent en surplus des précurseurs des androgènes, lesquelles se retrouvent en excès. Le fœtus féminin se trouve ainsi exposé à une quantité excessive d’androgènes qui virilisent les organes génitaux externes.
    (Pauline Gravel, dans Le Devoir du 14 septembre 2013.)

D'après le Petit Robert, le Multidictionnaire, le Grand Robert et le Trésor de la langue française informatisé, androgène est un adjectif ou un nom masculin :

En raison du déficit d’une enzyme, les surrénales produisent en surplus des précurseurs des androgènes, lesquels se retrouvent en excès. Le fœtus féminin est ainsi exposé à une quantité excessive d’androgènes qui virilisent les organes génitaux externes.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« Entre le X et le Y, des êtres humains » : http://www.ledevoir.com/societe/science-et-technologie/38...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

05 février 2014

Dans un cours film, le turban Sikh

  • Il y a peu de temps, le cinéaste Ari Grunzewig a publié sur YouTube un cours film tourné à l’HGJ [Hôpital général juif], où on voit des travailleurs portant le voile, la kippa ou le turban Sikh soigner des patients.
    (Amélie Daoust-Boisvert, dans Le Devoir du 5 février 2014.)

Comme c'est le cas pour chrétien, catholique, bouddhiste ou musulman, le nom et l'adjectif sikh prennent la minuscule :

Les femmes sikhes portent le pantalon. (Petit Robert.)

Il y a peu de temps, le cinéaste Ari Grunzewig a publié sur YouTube un court film tourné à l’HGJ, où on voit des travailleurs portant le voile, la kippa ou le turban sikh soigner des patients.

Consulter par exemple le Multidictionnaire.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« 20 minutes, promet l’Hôpital général juif » : http://www.ledevoir.com/societe/sante/399088/20-minutes-p...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

03 février 2014

Chacun pour tous

  • [...] pour leur permettre de considérer techniquement chaque citoyen comme des coupables potentiels [...]
    (Fabien Deglise, dans Le Devoir du 3 février 2014.)

Je verrais deux possibilités :

[...] pour leur permettre de considérer techniquement chaque citoyen comme un coupable potentiel* [...]

[...] pour leur permettre de considérer techniquement tous les citoyens comme des coupables potentiels [...]

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

* Le 9 février à 19 h 30, je vois que la correction a été apportée.

« Un Nobel pour Snowden » : http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/398...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

31 janvier 2014

Partisannerie

Partisannerie ou partisanerie; orthographe.

  • Quand je vois les libéraux se vautrer dans la partisannerie stérile [...]
    (David Desjardins, dans Le Devoir du 11 janvier 2014.)

Je ne trouve pas partisannerie ni partisanerie dans le Petit Robert ni dans le Multidictionnaire; le Grand Robert et le Trésor de la langue française informatisé admettent le mot, mais avec un seul n. Partisan fait d'ailleurs partisane au féminin. Il fallait écrire :

Quand je vois les libéraux se vautrer dans la partisanerie stérile [...]

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« Bricoler du sens » : http://www.ledevoir.com/culture/livres/397015/bricoler-du...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

30 janvier 2014

Interdiction

  • Ne nous y trompons pas, l’interdiction du port du tchador et de la burqa à laquelle il a consentie n’est à ses yeux en rien un compromis [...]
    (Bernard Descôteaux, dans Le Devoir du 22 janvier 2014.)

Le participe passé employé avec l'auxiliaire avoir s'accorde avec le complément d'objet direct, si celui-ci précède le verbe. Le pronom relatif à laquelle, qui représente l'interdiction, n'est cependant pas complément d'objet direct, mais complément d'objet indirect; en l'absence de complément d'objet direct, le participe passé doit rester invariable :

Ne nous y trompons pas, l’interdiction du port du tchador et de la burqa à laquelle il a consenti n’est à ses yeux en rien un compromis [...]

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« Liberté totale » : http://www.ledevoir.com/politique/quebec/397878/liberte-t...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

28 janvier 2014

Ce qui augmente

  • Les revenus des familles les plus pauvres diminuent. Celles des plus riches augmentent.
    (Jean-François Nadeau, dans Le Devoir du 20 janvier 2014.)

Ce ne sont pas les familles des plus riches qui augmentent, mais leurs revenus :

Les revenus des familles les plus pauvres diminuent. Ceux* des plus riches augmentent.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

* Le 30 janvier à 18 h 40, je vois que la correction a été apportée.

« Les condamnés à vivre » : http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/397...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

27 janvier 2014

L'expérience

  • En ce sens, l'expérience des campagnes provinciale de 2008 et fédérale de 2011, celles qui ont donné une majorité à Jean Charest et à Stephen Harper, pourraient inspirer Pauline Marois.
    (Vincent Marissal, dans La Presse du 23 janvier 2014.)

Le noyau du groupe sujet, qui commande l'accord du verbe, c'est l'expérience :

En ce sens, l'expérience des campagnes provinciale de 2008 et fédérale de 2011, celles qui ont donné une majorité à Jean Charest et à Stephen Harper, pourrait inspirer Pauline Marois.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« Y aller. Ou pas... » : http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/vincent-marissal...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

26 janvier 2014

À son tour

  • Au fil des derniers mois, les membres du Conseil du statut de la femme ont abattu un « travail colossal » dans un « esprit de collégialité », a indiqué à son tour Julie Latour.
    (Marco Bélair-Cirino, dans Le Devoir du 25 janvier 2014.)

Je ne pense pas que le journaliste ait voulu plaisanter :

Au fil des derniers mois, les membres du Conseil du statut de la femme ont abattu un « travail colossal » dans un « esprit de collégialité », a indiqué pour sa part Julie Latour.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« Le Conseil du statut de la femme se range dans le camp pro-charte » : http://www.ledevoir.com/politique/quebec/398224/le-consei...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

25 janvier 2014

Ils ne pèsent pas lourds

Ils pèsent lourds; ils pèsent lourd; peser lourd; lourd, variable ou invariable; orthographe.

  • Les coûts de l’opération ne pèsent pas lourds face à tous ces résidents restés prisonniers des flammes et au choc vécu par ceux qui ont tenté de les secourir ou qui les ont perdus.
    (Josée Boileau, dans Le Devoir du 25 janvier 2014.)

Lourd est adverbe et invariable dans l'expression peser lourd :

Ces boîtes ne pèsent pas lourd. (Multidictionnaire.)

Cette malle pèse lourd. (Petit Robert.)

Je suis sûre qu'il me préfère à toute autre; mais absente, je ne pèse pas lourd; c'est comme ça qu'il est. (F. Mauriac, dans le Grand Robert.)

Cet inculpé a des antécédents qui pèseront lourd. (Grand Robert, à l'article « antécédent ».)

Puis elle retourna, à grand ahan, car les cadavres même maigres et provisoires, pèsent lourd, la carcasse d'homme... (A. Arnoux dans le Trésor de la langue française informatisé, à l'article « ahan ». C'est moi qui souligne.)

Il fallait écrire :

Les coûts de l'opération ne pèsent pas lourd [...]

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« De quoi faire, et vite » : http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/398...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

24 janvier 2014

Victime

  • Il apparaît surtout comme un homme qui n’a pas une once d’humilité, alors qu’il en faut beaucoup pour accepter de se mettre au service d’une population fragilisée à travers le temps par les coups reçus et le dénigrement dont il n’a jamais cessé d’être victime.
    (Lise Payette, dans Le Devoir du 17 janvier 2014.)

C'est la population, et non pas un homme (Philippe Couillard) ni le temps, qui n'a jamais cessé d'être victime de dénigrement :

Il apparaît surtout comme un homme qui n’a pas une once d’humilité, alors qu’il en faut beaucoup pour accepter de se mettre au service d’une population fragilisée à travers le temps par les coups reçus et le dénigrement dont elle n’a jamais cessé d’être victime.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« Chausser les souliers de Robert Bourassa… » : http://www.ledevoir.com/politique/quebec/397468/chausser-...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

23 janvier 2014

Ce qu'il leur faudra

  • Il est vrai que le Parti québécois finira par réclamer avec véhémence une commission d’enquête sur l’industrie de la construction, mais il est vrai aussi qu’il leur faudra six mois pour monter dans le train [...]
    (Josée Boileau, dans Le Devoir du 23 janvier 2014.)

Il est vrai que le Parti québécois finira par réclamer avec véhémence une commission d’enquête sur l’industrie de la construction, mais il est vrai aussi qu’il lui faudra six mois pour monter dans le train [...]

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« Nier ne suffit pas » : http://www.ledevoir.com/politique/quebec/397945/nier-ne-s...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

21 janvier 2014

Les familles eux-mêmes

  • Les familles des victimes de la Shoah doivent donc contacter eux-mêmes les procureurs bavarois pour faire leur requête à propos d’œuvres précises, tandis que d’autres se sont tournées vers le Registre des œuvres d’art perdues.
    (AP, dans Le Devoir du 7 novembre 2013.)

Les familles des victimes de la Shoah doivent donc contacter elles-mêmes les procureurs bavarois [...]

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« Londres : la découverte du trésor nazi suscite espoir et frustration » : http://www.ledevoir.com/culture/actualites-culturelles/39...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

20 janvier 2014

Abolir l'abrogation

  • Toujours est-il qu’il a fallu réclamer à cor et à cri une réaction du Vatican digne de ce nom, et ce, pendant des lunes, avant que Benoît XVI ne décrète la tolérance zéro. Dans la foulée, le Vatican a aboli l’abrogation de la prescription qui stipulait qu’on ne pouvait poursuivre un prêtre pédophile dix ans après que sa victime a atteint sa majorité.
    (Serge Truffaut, dans Le Devoir du 20 janvier 2014.)

Le Vatican a aboli l’abrogation de la prescription, vraiment? Il aurait donc rétabli la prescription, puisque abolir l'abrogation, c'est un peu comme supprimer l'annulation. Je pense toutefois que l'éditorialiste voulait dire le contraire :

Toujours est-il qu’il a fallu réclamer à cor et à cri une réaction du Vatican digne de ce nom, et ce, pendant des lunes, avant que Benoît XVI ne décrète la tolérance zéro. Dans la foulée, le Vatican a abrogé [ou a aboli] la prescription qui stipulait qu’on ne pouvait poursuivre un prêtre pédophile dix ans après que sa victime avait atteint sa majorité.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« Le Vatican devant l’ONU – Le cartel du silence » : http://www.ledevoir.com/international/actualites-internat...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

19 janvier 2014

Bêtes noires conservatrices

  • Ça ne s’arrête pas là. Le gouvernement appuie aussi les projets de loi de ses députés qui ciblent les bêtes noires conservatrices. Après les dirigeants syndicaux, les activités politiques des organismes de bienfaisance, c’est au tour des fonctionnaires indépendants du Parlement d’être dans la mire.
    (Manon Cornellier, dans Le Devoir du 18 janvier 2014.)

Un gouvernement conservateur qui s'attaque aux bêtes noires conservatrices? À première vue, cela me paraît étrange. D'autant plus que les dirigeants syndicaux et ceux des organismes de bienfaisance seraient alors des conservateurs, et que l'on connaîtrait les opinions politiques des fonctionnaires indépendants du Parlement. Mais en fait, madame Cornellier a-t-elle voulu qualifier les bêtes noires de conservatrices, ou indiquer simplement que les groupes visés sont les bêtes noires des conservateurs, ce qui n'est pas du tout la même chose? À la réflexion, la deuxième interprétation est sûrement la bonne. Pour qu'elle s'impose dès la première lecture, il fallait écrire :

Ça ne s’arrête pas là. Le gouvernement appuie aussi les projets de loi de ses députés qui ciblent les bêtes noires des conservateurs*. Après les dirigeants syndicaux, les activités politiques des organismes de bienfaisance, c’est au tour des fonctionnaires indépendants du Parlement d’être dans la mire.


  • Rien de tout cela n’arrive encore à susciter un véritable sursaut d’indignation populaire, ce dont le gouvernement tire parti. Il sait qu’une partie de la population ne se soucie que de son portefeuille et de ses intérêts particuliers.

Rien de tout cela n’arrive encore à susciter un véritable sursaut d’indignation populaire, ce dont profite le gouvernement tire parti. Il sait qu’une partie de la population ne se soucie que de son portefeuille et de ses intérêts particuliers.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

* Le 20 janvier à 23 h 50, je vois que cette correction a été apportée.

« Dangereux glissement » : http://www.ledevoir.com/politique/canada/397596/dangereux...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

18 janvier 2014

Redoubler d'ardeurs

Redoubler d'ardeurs ou redoubler d'ardeur; orthographe.

  • À preuve, il a capitalisé sur* les divisions de l’opposition en redoublant d’ardeurs, si l’on peut dire, sur le front militaire.
    (Serge Truffaut, dans Le Devoir du 17 janvier 2014.)

D'après ce que je vois dans le Multidictionnaire, dans le Grand Robert et dans le Trésor de la langue française informatisé, le nom ardeur ne prend pas la marque du pluriel dans l'expression redoubler d'ardeur :

Redoubler d'ardeur et d'attention. (Multidictionnaire, à l'article « redoubler ».)

Redoubler d'ardeur au travail. (Grand Robert, à l'article « ardeur ».)

Septembre languissait, mais le brasier de la Somme redoublait d'ardeur. (G. Duhamel dans le Grand Robert, à l'article « brasier ».)

Redoubler d'ardeur et de force. (Trésor de la langue française informatisé, à l'article « doubler ».)

Il fallait écrire :

À preuve, il a tiré parti des divisions de l’opposition en redoublant d’ardeur, si l’on peut dire, sur le front militaire.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

* Je me demande si cet emploi du verbe capitaliser, au sens de « mettre à profit », « tirer parti de », n'est pas un calque de l'anglais, mais je n'ai pas fait de recherches là-dessus.

« Chaos absolu » : http://www.ledevoir.com/international/actualites-internat...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.