18 mars 2014

Des questions et des réponses

  • La magnifique profession de reporter consiste pour l’essentiel à poser la même question de 36 façons différentes afin d’obtenir une réponse satisfaisante, mais l’exercice est fréquemment voué à l’échec.

    Cela dit, même si les réponses ne s’avèrent pas satisfaisantes du fait qu’elles sont adressées à quelqu’un qui n’a rien de particulier à dire, on les publie quand même parce qu’il faut bien nourrir cette bête qu’est l’information.
    (Jean Dion, dans Le Devoir du 18 mars 2014.)

Il me semble que ce ne sont pas les réponses qui sont adressées à quelqu’un qui n’a rien de particulier à dire (en l'occurrence une vedette du sport), mais plutôt les questions :

La magnifique profession de reporter consiste pour l’essentiel à poser la même question de 36 façons différentes afin d’obtenir une réponse satisfaisante, mais l’exercice est fréquemment voué à l’échec.

Cela dit, même si les réponses ne s’avèrent pas satisfaisantes du fait que les questions sont adressées à quelqu’un qui n’a rien de particulier à dire, on les publie quand même parce qu’il faut bien nourrir cette bête qu’est l’information.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« Dans la tête » : http://www.ledevoir.com/sports/actualites-sportives/40292...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

16 mars 2014

À intervalle régulier

À intervalle régulier ou à intervalles réguliers; orthographe.

  • Mais voilà, le Parlement fait relâche à intervalle régulier [...]
    (Manon Cornellier, dans Le Devoir du 15 mars 2014.)

D'après ce que je vois dans le Multidictionnaire, le Petit Robert (douze occurrences), le Lexis et le Grand Robert (vingt-cinq occurrences), l'expression à intervalles réguliers s'écrit au pluriel :

Le conseil mesure, à intervalles réguliers, l'état d'avancement des travaux. (Multidictionnaire, à l'article « intervalle ».)

J'ai entendu la corne de brume, le son grave qui résonnait sur la mer, à intervalles réguliers, un grondement sourd comme un glas fantôme. (C. Gallay dans le Petit Robert, à l'article « brume ».)

Lui, suivi à intervalles réguliers des quatre silhouettes courbées, prend le sentier qui mène à la colline. (Sollers dans le Lexis, à l'article « intervalle ».)

Le monsieur émerge, à intervalles réguliers, au-dessus de son journal. (Mallet-Joris dans le Lexis, à l'article « régulier ».)

Et quand un ami venait la voir, elle parlait sans cesse de l'amour, de l'Opéra-Comique, de la Hollande et du chant, doucement, à intervalles réguliers, comme on exhale par bouffées la fumée de la cigarette qui sans cela nous étoufferait. (Proust dans le Grand Robert, à l'article « bouffée ».)

À l'ouest dormaient debout les quenouilles des roseaux, serrées comme les lances d'une armée, d'où montait à intervalles réguliers la note flûtée d'une rainette. (M. Tournier dans le Grand Robert, à l'article « dame ».)

Dans le Trésor de la langue française informatisé, je trouve une fois à intervalle régulier (dans une définition du nom « intermittence »), mais cinquante-quatre fois à intervalles réguliers :

Mais ses frasques reviennent à intervalles réguliers [...] (H. Bazin dans le Trésor, à l'article « cyclique ».)

Je pense donc qu'il faudrait écrire :

Mais voilà, le Parlement fait relâche à intervalles réguliers [...]

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« Déficit démocratique » : http://www.ledevoir.com/politique/canada/402702/deficit-d...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

13 mars 2014

Comme une envie

À l'envi.

  • Et puis cette envie de contrôler le message, n’est-ce pas justement ce que M. Legault martèle à l’envi depuis deux jours à l’encontre de Pierre Karl Péladeau?
    (Josée Boileau, dans Le Devoir du 12 mars 2014.)

La locution adverbiale à l'envi, propre à la langue littéraire, signifie « avec émulation » (Lexis); « à qui mieux mieux; en rivalisant, en cherchant à l'emporter sur l'autre » (Petit Robert) :

Les femmes imitant toutes, à l'envi, l'impératrice Eugénie. (Anatole France, dans le Petit Robert.)

Le gouvernement, les magistrats, les auteurs, s'y sont à l'envi déchaînés contre moi. (Jean-Jacques Rousseau, dans le Petit Robert.)

Ils exagéraient à l'envi les services rendus au pays. (Gide, dans le Lexis.)

D'après ce que je vois aussi dans le Grand Robert et dans le Trésor de la langue française informatisé, il faut être au moins deux pour faire quelque chose à l'envi :

Les seigneurs, le roi, vendirent à l'envi ces diplômes si bien payés. (Michelet dans le Grand Robert, à l'article « franchise ».)

[...] ainsi qu'à la fougue de ses orateurs, qui entassèrent à l'envi décrets sur décrets […] (Rivarol dans le Grand Robert, à l'article « motion ».)

La rage et l'amour le déchiraient à l'envi. (Flaubert, dans le Trésor.)

[...] hommes et femmes, garçons et filles, en chemises de laine, buvant, à l'envi et comme par gageure, force verres d'eau de la « fontaine du crucifix ». (Jouy, dans le Trésor.)

Monsieur Legault n'est sans doute pas le seul à marteler que Pierre Karl Péladeau souhaiterait « contrôler le message »; mais cette idée n'est pas évoquée dans les paragraphes qui précèdent la phrase à l'étude. Comme, par ailleurs, le verbe marteler est employé ici dans le sens de « répéter avec insistance pour convaincre » (Petit Robert), je crois qu'il aurait suffi d'écrire :

Et puis cette envie de contrôler le message, n’est-ce pas justement ce que M. Legault martèle à l’envi depuis deux jours à l’encontre de Pierre Karl Péladeau?

La présence de envie et envi dans une même phrase ne me semble pas très heureuse, mais elle pourrait avoir été voulue, pour créer un effet d'insistance.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« Mauvais combat » : http://www.ledevoir.com/politique/quebec/402307/lacaqetle...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

11 mars 2014

Elle les a appelés à se rappeler

  • En soirée, Mme Marois a appelé, aux côtés de Léo Bureau-Blouin et de Martine Desjardins, les militants du Comité national des jeunes du PQ notamment à se rappeler la sortie de crise effectuée par son gouvernement [...]
    (Marco Bélair-Cirino, dans Le Devoir du 11 mars 2014.)

Je suggérerais :

En soirée, Mme Marois a appelé, aux côtés de Léo Bureau-Blouin et de Martine Desjardins, les militants du Comité national des jeunes du PQ notamment à se souvenir de la sortie de crise effectuée par son gouvernement [...]

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« Péladeau fait de l’ombre à Marois » : http://www.ledevoir.com/politique/quebec/402271/peladeau-...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

10 mars 2014

Insatisfaisant

Satisfait avec, insatisfait avec, satisfaction avec, insatisfaction avec; to be satisfied with; syntaxe; anglicisme; calque de l'anglais.

  • [...] annuler son vote pour signifier sa profonde insatisfaction avec le système et les partis politiques actuels.
    (Marie-Andrée Chouinard, dans Le Devoir du 10 mars 2014.)

D'après ce que je vois dans le Colpron et dans la Banque de dépannage linguistique de l'Office québécois de la langue française, la construction être satisfait avec (quelqu'un ou quelque chose) est le calque de l'anglais to be satisfied with.

Les autres ouvrages que j'ai consultés (Multidictionnaire, Petit Robert, Lexis, Grand Robert, Trésor de la langue française informatisé), aux articles « satisfait », « satisfaction », « insatisfait », « insatisfaction », n'admettent effectivement pas la construction à l'étude; d'après les exemples, on est plutôt satisfait ou insatisfait de quelqu'un ou de quelque chose, et l'on éprouve de l'insatisfaction vis-à-vis de quelque chose ou quant à quelque chose (il me semble qu'on pourrait dire aussi à l'égard de quelqu'un ou de quelque chose) :

Ils sont très satisfaits des progrès accomplis. (Multidictionnaire.)

Être satisfait d'un élève, d'un employé. (Petit Robert.)

Il est très satisfait de lui. (Lexis.)

[…] tu sais que plus j'indigne les bourgeois, plus je suis content. Aussi j'ai été très satisfait de ma soirée. (Flaubert, dans le Grand Robert.)

Je suis satisfait de cette ébauche [...] (Delacroix, dans le Trésor.)

Ils sont éternellement insatisfaits de leur condition. (Grand Robert.)

Insatisfait des renseignements qu'Andrée et le chauffeur m'avaient donnés sur les promenades qu'ils faisaient. (Proust, dans le Trésor.)

[...] soucieux de dissimuler leur chronique satisfaction d'eux-mêmes. (Bernanos, dans le Grand Robert.)

L'insatisfaction de quelqu'un vis-à-vis de quelque chose, quant à quelque chose, dans un domaine. (Grand Robert.)

J'en venais à penser que la révolution était, pour les partis renaissants [...] une attitude de constante insatisfaction vis-à-vis de toute politique, même s'ils l'avaient préconisée. (De Gaulle, dans le Trésor.)

On aurait pu écrire :

[...] annuler son vote pour signifier sa profonde insatisfaction vis-à-vis du système et des partis politiques actuels.

Ou encore, à mon avis :

[...] annuler son vote pour signifier sa profonde insatisfaction à l'égard du système et des partis politiques actuels.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« Le Panda se présente pour le Parti nul » : http://www.ledevoir.com/politique/quebec/402189/le-panda-...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

08 mars 2014

C'est capital

Capitale au sens de pays.

  • Les États-Unis, la Grande-Bretagne et plusieurs autres capitales seront absents de la cérémonie d’ouverture [...]
    (AP et AFP dans le site du Devoir, le 7 mars 2014 à 14 h 39.)

Au sens propre comme au sens figuré, le substantif capitale désigne une ville, et non pas un pays (j'ai vérifié dans le Petit Robert, le Multidictionnaire, le Lexis, le Grand Robert et le Trésor de la langue française informatisé) :

Les États-Unis, la Grande-Bretagne et plusieurs autres pays seront absents de la cérémonie d’ouverture [...]

* * * * *

  • Poutine a défendu un événement où les handicapés « peuvent prouver au monde et à elles-mêmes qu’elles ne sont pas des personnes limitées ».

Je verrais deux façons de rendre les propos du président de la Russie :

Poutine a défendu un événement où les handicapés « peuvent prouver au monde et à eux-mêmes qu’ils ne sont pas des personnes limitées ».

Poutine a défendu un événement où les personnes handicapées « peuvent prouver au monde et à elles-mêmes qu’elles ne sont pas des personnes limitées ».

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« Poutine donne le coup d'envoi des Jeux paralympiques » : http://www.ledevoir.com/sports/actualites-sportives/40200...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

07 mars 2014

Dans la Bible

  • Et cela fonctionne, assure-t-elle. « Auparavant, on entendait souvent dire que la femme devait être soumise à l’homme, puisque Dieu l’avait tiré de sa côte. Ça change. Aujourd’hui, on dit que si Dieu avait voulu que l’homme la domine, il l’aurait tiré de son pied! », expose Mme Ouedraogo, également coordonnatrice de la Marche mondiale des femmes pour le Burkina Faso.
    (Philippe Orfali, dans Le Devoir du 7 mars 2014.)

La Genèse n'est peut-être pas aussi fiable que le journal en temps ordinaire, mais nous devons nous y reporter dans ce cas-ci. Au contraire de ce qu'écrit le journaliste, qui refuse apparemment de croire sans avoir vu, Dieu n'a pas tiré l'homme de sa côte, mais il a tiré la femme de la côte de l'homme* :

Et cela fonctionne, assure-t-elle. « Auparavant, on entendait souvent dire que la femme devait être soumise à l’homme, puisque Dieu l’avait tirée de sa côte. Ça change. Aujourd’hui, on dit que si Dieu avait voulu que l’homme la domine, il l’aurait tirée de son pied! », expose Mme Ouedraogo, également coordonnatrice de la Marche mondiale des femmes pour le Burkina Faso.

Je rappelle la règle : le participe passé employé avec l'auxiliaire avoir s'accorde avec le complément d'objet direct, si celui-ci précède le verbe.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

* Ou plutôt, comme on peut le lire dans la Bible de Jérusalem : « Puis, de la côte qu'il avait tirée de l'homme, Yahvé Dieu façonna une femme et l'amena à l'homme. »

« La religion au service de l’égalité hommes-femmes » : http://www.ledevoir.com/societe/ethique-et-religion/40198...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

03 mars 2014

Ce qui peut être déterminant

  • Selon la juriste Clara Murphy, qui travaille à la Cour pénale internationale, la reconnaissance d’un nouvel État est un « domaine où les négociations ad hoc et la coopération politique, plutôt que le droit international, peut être déterminant ».
    (Christian Rioux, dans Le Devoir du 21 février 2014.)

Qu'est-ce qui peut être déterminant? Pas le domaine ni le droit international, mais les négociations ad hoc et la coopération politique. Madame Murphy s'est peut-être exprimée en anglais; quoi qu'il en soit, il aurait fallu écrire :

Selon la juriste Clara Murphy, qui travaille à la Cour pénale internationale, la reconnaissance d’un nouvel État est un « domaine où les négociations ad hoc et la coopération politique, plutôt que le droit international, peuvent être déterminantes ».

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« De quoi se mêle Barroso? » : http://www.ledevoir.com/international/europe/400763/de-qu...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

27 février 2014

Avant et pendant qu'ils étaient dans l'armée

Avant que + indicatif ou subjonctif; avant que, choix du mode; grammaire française; syntaxe.

  • L’échantillon de Susan Ray, qui exclut les militaires plus jeunes qui ont vécu les conflits de l’Afghanistan ou de la Somalie par exemple, comptait plusieurs militaires qui avaient déjà des problèmes de consommation d’alcool avant et pendant qu’ils étaient dans l’armée.
    (Caroline Montpetit, dans Le Devoir du 27 février 2014.)

Avant qu'ils étaient dans l'armée? D'après le Hanse-Blampain et le Multidictionnaire, la locution conjonctive avant que appelle toujours le subjonctif :

Partez avant qu'il soit trop tard ou avant qu'il ne soit trop tard.

On aurait pu écrire, par exemple :

[...] plusieurs militaires qui avaient déjà des problèmes de consommation d’alcool avant d'entrer dans l'armée et pendant qu'ils y étaient.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« L’itinérance frappe parmi les vétérans de l’armée canadienne » : http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/401...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

24 février 2014

Si la do ré la mi sol

  • The show must go on. Le spectacle a continué avec tout de même un relent de gêne de ce côté si* de la réception.
    (Stéphane Baillargeon, dans Le Devoir du 24 février 2014.)

De ce côté-ci, on rigole!

* À 15 h 45, je vois que la faute a déjà été corrigée.

« Palais et palet » : http://www.ledevoir.com/societe/medias/400913/m

21 février 2014

On achève bien les chevaux

Sellé ou scellé; seller ou sceller; orthographe.

  • La ministre Véronique Hivon n’a pas caché sa déception en point de presse à 15 h, alors que le destin du projet de loi sur les soins de fin de vie et l’aide médicale à mourir semblait sellé*.
    (Amélie Daoust-Boisvert, dans Le Devoir du 21 février 2014.)

Un cheval est sellé, muni d'une selle; un destin, lui, est scellé, c'est-à-dire décidé définitivement, comme s'il était fermé par un sceau :

Dès lors, son destin était scellé. (Petit Robert.)

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

* Le 24 février à 12 h 15, je vois que la faute a été corrigée.

« "Mourir dans la dignité" échappe au vote » : http://www.ledevoir.com/politique/quebec/400610/adoption-...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

18 février 2014

Double financement

  • Qui plus est, on ignore comment le financement du futur régime d’assurance autonomie sera financé [...]
    (Michel David, dans Le Devoir du 18 février 2014.)

Qui plus est, on ignore comment le financement du futur régime* d’assurance autonomie sera financé [...]

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

* Le 24 février à 12 h 15, je vois que la correction a été apportée.

« Un débat urgent » : http://www.ledevoir.com/politique/quebec/400266/un-debat-...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

17 février 2014

Détérioration du climat social

  • Ce qui inquiète vivement l'organisme Ensemble pour le respect de la diversité, c'est la détérioration du climat social que le débat sur la Charte a entraîné.
    (Rima Elkouri, dans La Presse du 31 janvier 2014.)

Le débat sur la Charte n'a pas entraîné le climat social, mais la détérioration du climat social. Le participe passé employé avec l'auxiliaire avoir, je le rappelle, doit s'accorder avec le complément d'objet direct, si ce dernier précède le verbe. C'est bien le cas ici :

Ce qui inquiète vivement l'organisme Ensemble pour le respect de la diversité, c'est la détérioration du climat social que le débat sur la Charte a entraînée.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« Les folles rumeurs sur le foulard du métro Fabre » : http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/rima-elkouri/201...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

14 février 2014

Le mafia?

  • Partout en Europe, les mafias d’Italie, de Russie, de Géorgie, d’Arménie, de Bulgarie, de Grèce et de Roumanie ont profité du chaos financier pour acquérir à petits prix les entreprises fragilisées ou celles qui avaient déclaré faillite. Ce faisant, ils ont atteint un double objectif [...]
    (Serge Truffaut, dans Le Devoir du 14 février 2014.)

Mafia est un nom féminin :

Partout en Europe, les mafias d’Italie, de Russie, de Géorgie, d’Arménie, de Bulgarie, de Grèce et de Roumanie ont profité du chaos financier pour acquérir à petits prix les entreprises fragilisées ou celles qui avaient déclaré faillite. Ce faisant, elles ont atteint un double objectif [...]

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« Trop pudique! » : http://www.ledevoir.com/international/europe/399924/trop-...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

13 février 2014

1 millions $

  • « C'est plus de 1 millions $ par emploi » a fait valoir Legault.
    (Gilbert Lavoie, dans Le Soleil du 13 février 2014.)

Un million, cela fait beaucoup de dollars, mais ce n'est tout de même qu'un seul million :

« C'est plus de 1 million de dollars par emploi », a fait valoir Legault.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« Marois est en feu! » : http://www.lapresse.ca/le-soleil/opinions/chroniqueurs/20...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

12 février 2014

Taire ou ne pas taire

  • Ça se passe dans une école de Montréal et avant même que la commission scolaire ne me demande de taire son nom, il était clair dans ma tête que je n'allais pas le faire. Parce qu'au centre de l'histoire se trouve un p'tit cul de 5 ans.
    (Patrick Lagacé, dans La Presse du 10 février 2014.)

Bien entendu, monsieur Lagacé n'a pas révélé le nom du garçon de 5 ans dont il est question dans sa chronique. D'un point de vue grammatical, toutefois, la première phrase de son texte nous annonce le contraire, soit qu'il ne va pas taire le nom de l'enfant. Pour exprimer sa pensée, il pouvait écrire, par exemple :

Ça se passe dans une école de Montréal et avant même que la commission scolaire ne me demande de taire son nom, il était clair dans ma tête que je n'allais pas le révéler. Parce qu'au centre de l'histoire se trouve un p'tit cul de 5 ans.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« Le petit Napoléon » : http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/patrick-lagace/2...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

10 février 2014

Entre les deux...

  • Sur le « deal » entre son mari avec la FTQ, voici une autre suggestion [...]
    (Stéphane Baillargeon, dans Le Devoir du 10 février 2014.)

Deux possibilités :

Sur le « deal » de son mari avec la FTQ, voici une autre suggestion [...]

Sur le « deal » entre son mari et la FTQ*, voici une autre suggestion [...]

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

* Le 10 février à 23 h 45, je vois que la correction a été apportée.

« Fiction politique, politique-fiction » : http://www.ledevoir.com/societe/medias/399519/medias-fict...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

09 février 2014

Androgène, féminin ou masculin?

  • En raison du déficit d’une enzyme, les surrénales produisent en surplus des précurseurs des androgènes, lesquelles se retrouvent en excès. Le fœtus féminin se trouve ainsi exposé à une quantité excessive d’androgènes qui virilisent les organes génitaux externes.
    (Pauline Gravel, dans Le Devoir du 14 septembre 2013.)

D'après le Petit Robert, le Multidictionnaire, le Grand Robert et le Trésor de la langue française informatisé, androgène est un adjectif ou un nom masculin :

En raison du déficit d’une enzyme, les surrénales produisent en surplus des précurseurs des androgènes, lesquels se retrouvent en excès. Le fœtus féminin est ainsi exposé à une quantité excessive d’androgènes qui virilisent les organes génitaux externes.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« Entre le X et le Y, des êtres humains » : http://www.ledevoir.com/societe/science-et-technologie/38...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

05 février 2014

Dans un cours film, le turban Sikh

  • Il y a peu de temps, le cinéaste Ari Grunzewig a publié sur YouTube un cours film tourné à l’HGJ [Hôpital général juif], où on voit des travailleurs portant le voile, la kippa ou le turban Sikh soigner des patients.
    (Amélie Daoust-Boisvert, dans Le Devoir du 5 février 2014.)

Comme c'est le cas pour chrétien, catholique, bouddhiste ou musulman, le nom et l'adjectif sikh prennent la minuscule :

Les femmes sikhes portent le pantalon. (Petit Robert.)

Il y a peu de temps, le cinéaste Ari Grunzewig a publié sur YouTube un court film tourné à l’HGJ, où on voit des travailleurs portant le voile, la kippa ou le turban sikh soigner des patients.

Consulter par exemple le Multidictionnaire.

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« 20 minutes, promet l’Hôpital général juif » : http://www.ledevoir.com/societe/sante/399088/20-minutes-p...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

03 février 2014

Chacun pour tous

  • [...] pour leur permettre de considérer techniquement chaque citoyen comme des coupables potentiels [...]
    (Fabien Deglise, dans Le Devoir du 3 février 2014.)

Je verrais deux possibilités :

[...] pour leur permettre de considérer techniquement chaque citoyen comme un coupable potentiel* [...]

[...] pour leur permettre de considérer techniquement tous les citoyens comme des coupables potentiels [...]

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

* Le 9 février à 19 h 30, je vois que la correction a été apportée.

« Un Nobel pour Snowden » : http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/398...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.

31 janvier 2014

Partisannerie

Partisannerie ou partisanerie; orthographe.

  • Quand je vois les libéraux se vautrer dans la partisannerie stérile [...]
    (David Desjardins, dans Le Devoir du 11 janvier 2014.)

Je ne trouve pas partisannerie ni partisanerie dans le Petit Robert ni dans le Multidictionnaire; le Grand Robert et le Trésor de la langue française informatisé admettent le mot, mais avec un seul n. Partisan fait d'ailleurs partisane au féminin. Il fallait écrire :

Quand je vois les libéraux se vautrer dans la partisanerie stérile [...]

Line Gingras
Traductrice agréée (OTTIAQ, ATIO)
Québec

« Bricoler du sens » : http://www.ledevoir.com/culture/livres/397015/bricoler-du...

Il n'y a pas que ce que l'on dit; la manière dont on le dit, c'est un message aussi.